04 26 22 93 92 du lundi au vendredi 9h à 12h - 14h à 18h

Evolution et tendance des prix de l’électricité pour les PME

L’objectif de ce baromètre est de présenter les tendances et évolutions des prix moyens d’achat d’électricité par les clients entreprises, hors grands sites industriels et grands multisites. Les prix indiqués sont des prix « rendu site » hors TVA. Ils incluent les différentes composantes de la facture payée au fournisseur :

  • Électron
  • Acheminement
  • Taxes sur l’énergie

Les prix indiqués sont les prix de contrats de 3 ans à prix fixe sur la durée du contrat, qu’Opéra Énergie a pu observer sur le marché français dans le cadre de son activité de courtage.

 

Prix moyen d’un contrat électricité pour une PME
Contrat 3 ans à prix fixe
Le prix inclut l’énergie, l’acheminement et les taxes (hors TVA)

 

Prix moyen d’un contrat électricité pour les différentes catégories de sites PME
Contrat 3 ans à prix fixe
Le prix inclut l’énergie, l’acheminement et les taxes (hors TVA)

 

Détails sur l’évolution des prix au fil des mois

AVRIL/MAI 2018

Les mois d’avril et mai ont vu les prix de l’électricité et du gaz augmenter sensiblement dans le sillage des prix du pétrole et du charbon. Les causes de cette hausse sont principalement géopolitiques avec le retrait des États-Unis des accords avec l’Iran et les différentes mesures protectionnistes prises par l’administration Trump ces dernières semaines. Après une correction de prix fin mai, les prix de l’électricité se maintiennent autour des 46-47€/MWh en attendant la réunion de l’OPEP le 22 juin.

MARS 2018

Avec la baisse du charbon, la période de février à mi-mars a constitué une belle fenêtre d’achat avec un prix de marché qui est resté sous les 40€/MWh pendant quelques semaines ce qui n’était pas arrivé depuis août 2017. Les marchés de l’électricité se sont ensuite envolés en raison de la hausse importante du marché du CO2 depuis plusieurs mois, qui avait été assez peu répercutée sur les prix de l’électron. A suivre dans les semaines à venir.

FÉVRIER 2018

Les prix de marchés de l’électricité baissent légèrement en février tout comme les autres produits énergétiques et cela se ressent sur les prix des contrats C4 et C3. En revanche, les prix augmentent pour les C5 avec la hausse du tarif réglementé au 1er février.

DÉCEMBRE 2017 / JANVIER 2018

Les prix de gros de l’électricité sont en baisse depuis le début de l’année, toutefois cette baisse est compensée en janvier par la hausse de la composante de gestion du TURPE pour tous les segments. Le coût de capacité a aussi légèrement baissé en 2018 par rapport à 2017. L’impact à la baisse devrait être plus marqué sur les contrats de février.

NOVEMBRE 2017

Le plafond de l’ARENH de 42€/MWh effacé après le guichet du 15 novembre, les prix de marché ont pris plus d’un euro sur fond d’incertitude de redémarrage de plusieurs centrales nucléaires. Cette tendance haussière se calme depuis plusieurs jours et les prix se détendent avec la remise en route de plusieurs réacteurs, à Tricastin notamment. Finalement les prix des contrats de novembre restent relativement stables, la hausse étant principalement due à la prise en compte du changement réglementaire sur les certificats d’économie d’énergie pour l’année 2018. L’entrée dans la 4e période du mécanisme se traduit par une hausse d’environ 1.30€/MWh pour les sites éligibles.

OCTOBRE 2017

Comme attendu, les prix des offres de fourniture d’électricité ont augmenté au mois d’octobre dans le sillage des prix de marché. Au mois de novembre, la commande ARENH va avoir lieu pour l’année 2018, cela pourrait avoir un impact sur les prix dès la fin du mois.

SEPTEMBRE 2017

Malgré des prix de marchés à la hausse fin août, les offres du mois de septembre restent à un niveau de prix similaire à cet été. En revanche, une forte hausse est attendue ce mois-ci en raison des nouvelles vérifications demandées par l’ASN à EDF sur plusieurs réacteurs du parc nucléaire français.

AOÛT 2017

Le tarif réglementé d’EDF pour les professionnels a augmenté de 1,7% en moyenne au 1er août. Le TURPE (Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Electricité) a subi plusieurs transformations en passant de sa version 4.4 à sa version 5.1. Globalement l’abonnement de puissance coûte moins cher et la part variable, proportionnelle à la consommation, coûte plus chère. Les frais de gestion facturés par Enedis ont aussi sensiblement augmenté. Pour plus d’informations sur le TURPE 5 visitez la page « Le TURPE évolue« . Les prix de marché se sont envolés au mois d’août passant d’environ 36€/MWh à 41€/MWh (Calendar Baseload livraison 2018) en raison de nouvelles demandes de vérification faites par l’ASN à EDF concernant certains composants des centrales nucléaires françaises fabriqués par AREVA. Cette hausse impacte directement les prix des offres de marché et sera probablement davantage marquée au mois de septembre. 

JUILLET 2017

Les prix augmentent légèrement ce mois-ci en raison de la hausse des prix du charbon. Le nouveau tarif réglementé d’EDF pour les bleus (C5) et le nouveau tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité (TURPE) sont entrés en vigueur le 1er août 2017.

MAI 2017

Les prix sont relativement stables depuis début 2017 malgré les stocks d’hydraulique bas pour la saison après un hiver sec : il n’y a pas de perturbation majeure attendue prochainement. L’annonce du nouveau tarif réglementé C5 devrait arriver dans les prochaines semaines.


Quelques précision sur les chiffres

  • Les prix indiqués sont des prix moyens constatés pour des sites ayant des consommations que nous avons jugées représentatives pour leur catégorie. Les prix de l’électricité dépendant fortement du profil de consommation de chaque site et de l’offre souscrite, les prix indiqués ont uniquement vocation à permettre d’illustrer les tendances d’évolution des prix. Les prix d’un site peuvent être fortement différents de ce prix moyen.
  • Les prix moyens indiqués ne prennent pas en compte les prix constatés pour les sites télé relevés (C1 et C2) qui font l’objet systématiquement de prix individualisés de la part des fournisseurs.

Trois sites type, appelés profil, ont été choisis :

  • Un site C5 courte utilisation (base – période unique) de 18 kVA représentant les sites basse tension de puissance inférieure ou égale à 36 kVA (ancien tarif bleu)
  • Un site C4 moyenne utilisation de 90 kVA représentant les sites basse tension de puissance supérieure à 36 kVA (ancien tarif jaune).
  • Un site C3 HTA 5 de 180 kVA représentant les sites haute tension de puissance inférieure à 250 kW. (ancien tarif vert profilé)

Les sites télé relevés C1 et C2 à courbe de charge (anciens tarifs verts télé relevés) ont été exclus car ils bénéficient d’offres sur-mesure. Chaque profil choisi a été extrapolé en utilisant les coefficients thêta d’Enedis pour obtenir les répartitions de consommations suivantes en MWh :

C5 – CU : Base – 12.6
C4 – MU : HPH: 51 – HCH: 18 – HPE: 58.5 – HCE: 19.3 – Total: 146.8
C5 – HTA5
: HPH : 100.7 – HCH :61.3 – HPE : 139.4 – HCE: 72.7 – Total: 392.5